Blog ou Blogue? Dilemme d’un québécois…

 

Blog ou Blogue?

Image: Vincent Allard

Je suis un francophone québécois de naissance.

Depuis 1999, même si j’habite et travaille aux États-Unis, j’ai le bonheur de gagner ma vie en langue française. Je suis en contact auditif et visuel avec le fait français sur une base quotidienne. En effet, les clients de CorpoMax, dispersés dans plus de 50 pays, sont majoritairement francophones.

En 2013, je décide de mettre en place une plateforme de diffusion de contenu sur le site web de CorpoMax.

Blog ou blogue?

Si cette plateforme diffusait du contenu en anglais, le présent article n’existerait pas.

Puisque cette plateforme diffuse du contenu en français, je fais face à un dilemme en ce qui concerne sa description: blog ou blogue?

Dictionnaires et gouvernements

Au Québec et ailleurs dans la francophonie canadienne, on écrit « blogue »:

– Québec: Office de la langue française

– Canada: Bureau de la traduction (Canada)

Partout ailleurs dans la francophonie mondiale, c’est plutôt le mot « blog » qui est d’usage:

– Général: Wikipédia

– France: site gouvernemental et dictionnaire Larousse

– Belgique: site gouvernemental

– Luxembourg: site gouvernemental

– Suisse: site gouvernemental

– Roumanie: site gouvernemental

Moteur de recherche Google

Google nous révèle de façon relativement précise le degré d’utilisation de l’un ou l’autre de ces mots sur la toile francophone.

Évidemment, la recherche n’a pas porté sur les mots BLOG et BLOGS pris isolément, car les résultats auraient inclus tous ceux relatifs aux sites anglophones.

Au 29 mars 2013, voici donc les résultats de Google en ce qui concerne les expressions suivantes (placées entre guillemets dans le moteur de recherche):

– le blog: 85,700,000 (97.50%)
– le blogue: 2,140,000 (2.50%)

– les blogs: 18,500,000 (97.99%)
– les blogues: 371,000 (2.01%)

– notre blog: 6,930,000 (97.9%)
– notre blogue: 146,000 (2.1%)

– votre blog: 21,700,000 (99.99%)
– votre blogue: 124,000 (0.01%)

– leur blog: 737,000 (94.44%)
– leur blogue: 41,000 (5.56%)

– nos blogs: non comptabilisé car cette expression est aussi utilisée en espagnol et portugais
– nos blogues: non comptabilisé

– vos blogs: 1,520,000 (98.87%)
– vos blogues: 17,200 (1.13%)

– leurs blogs: 334,000 (95.09%)
– leurs blogues: 16,400 (4.91%)

– au blog: non comptabilisé car cette expression inclut des pages web en Australie
– au blogue: non comptabilisé

– aux blogs: 203,000 (94.48%)
– aux blogues: 11,200 (5.52%)

– du blog: 44,500,000 (98.45%)
– du blogue: 689,000 (1.55%)

– des blogs: 11,400,000 (97.71%)
– des blogues: 261,000 (2.29%)

Donc, sur la base d’une moyenne non-pondérée, plus de 98% des pages web sur la toile francophone contiennent le mot « blog ».

Origine des lecteurs potentiels

Pour avoir une image de la francophonie dans le monde, Wikipédia est un bon guide:

Francophonie

Pays francophone

Organisation internationale de la francophonie

Selon cette Organisation, il y a:

– 14 États et territoires où le français est l’unique langue officielle
– 20 États et territoires où le français est co-officiel
– 9 États partiellement francophones mais où le français n’est pas officiel

Selon les données de 2010 de l’Organisation internationale de la francophonie (site web), il y a environ 220 millions de francophones dans le monde (carte). Selon le recensement de 2011, il y a 8.2 millions de francophones au Canada.

En bref:

– Québec et autre francophonie canadienne: 8,200,000 personnes (3.73%)
– Ailleurs dans la francophonie mondiale: 211,800,000 personnes (96.27%)

Décision

Blog ou Blogue?

Si je résidais et travaillais au Québec, et que mes lecteurs potentiels étaient majoritairement des francophones canadiens, il est évident que le titre de cette plateforme de diffusion serait « Blogue CorpoMax ».

Mais vu que je réside et travaille ailleurs qu’au Québec, et que mes lecteurs potentiels sont des francophones partout à travers le monde, il est normal que le titre de cette plateforme de diffusion soit « Blog CorpoMax ».

P.S.

Cet article ne mettra pas fin aux affrontements qui divisent encore certains puristes de la langue française quant à la façon dont doit s’écrire le mot BLOG(UE).

Je ne fais nullement partie de ce combat.

J’écris tout simplement pour partager avec les francophones du monde entier, dans la langue qui nous unit beaucoup plus qu’elle ne nous divise: le français.

Lire
Au sujet de Vincent Allard (39 articles)

Vincent Allard est un avocat spécialisé en droit des affaires. Après avoir émigré aux États-Unis en 1999, il a fondé CorpoMax, qui offre des services de création de société aux USA et dépôt de marque aux USA. Le blog et le podcast CorpoMax lui permettent de partager son expérience américaine et celle de ses milliers de clients, généralement avec une touche d'humour. Il favorise un échange fructueux avec tous ses lecteurs et auditeurs.


  • P. houyoux

    Bonjour Monsieur Allard, je pense que vous avez raison, laissons les puristes se disputer, nous avons de meilleur choses à faire. Notre temps est trop précieux. Pourquoi ne rendriez-vous pas votre blog interactif pour en faire une plateforme francophone d’échanges d’idées, de conseils ou tout simplement de sentiments sur ce qui se passe autour de chaque francophone vivant en milieu linguistique différent?

    • Idée intéressante…
      Avec le blog CorpoMax, je vise essentiellement deux objectifs:
      1) partager mon expérience américaine et celle des clients de Corpomax avec les lecteurs et auditeurs de ce blog/podcast
      2) permettre justement à ces derniers, via le blog CorpoMax, de partager leur propre expérience au pays de l’oncle Sam.
      Je préfère circonscrire le « milieu linguistique différent » à celui qui prévaut aux USA. Et même si, en tant que francophone, on peut vivre en anglais ici, il n’en demeure pas moins que les différences sont grandes à plusieurs points de vue (culturel, juridique, artistique, humain, etc.).

      En ce sens, la contribution des francophones qui vivent ou ont vécu des expériences aux États-Unis est fort recherchée au sein du blog CorpoMax.
      Ultimement, je rêve que chaque article ainsi que tous les commentaires qui s’y greffent deviennent une mine de renseignements plus utiles les uns que les autres.