Ah les femmes…

Ah les femmes...

Image: © Unclesam – Fotolia.com

 

La Journée internationale de la femme est célébrée annuellement le 8 mars dans presque tous les pays du monde. Aux USA, c’est en 1909 que cette célébration a pris naissance, à l’initiative du Parti socialiste d’Amérique. Le 8 mars 1977, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a ajouté cette journée à sa liste de journées internationales.

Malgré tout, les femmes auraient parfois besoin de beaucoup plus qu’une journée…

 

Puissance des femmes

Aux États-Unis, on compte de plus en plus de femmes à la tête de grandes entreprises ou occupant des postes élevés au sein d’organismes gouvernementaux ou de charité. Parmi celles-ci, on compte Janet Yellen (présidente de la U.S. Federal Reserve), Melinda Gates (co-présidente de la Bill & Melinda Gates Foundation), Mary Barra (CEO de General Motors), Sheryl Sandberg (COO de Facebook), Virginia Rometty (CEO d’IBM), Susan Wojcicki (CEO de YouTube, Google) et Indra Nooyi (CEO de PepsiCo).

Dans le domaine du divertissement, on retrouve notamment les populaires animatrices Oprah Winfrey et Ellen DeGeneres, ainsi que les chanteuses Madonna, Lady Gaga et Taylor Swift.

Au niveau politique, il y a bien sûr Hillary Rodham Clinton. Il y a 20 ans, lors de la 4ième conférence internationale sur les femmes, madame Clinton a prononcé un discours mémorable, intitulé « Women’s Rights are Human Rights » (vidéo et texte). Pourtant aujourd’hui, alors que cette dame est vraisemblablement sur le point d’annoncer sa candidature afin de représenter le parti Démocrate dans la course à la présidence américaine en 2016, les journalistes continuent de parler de sa tenue vestimentaire, de la couleur de ses cheveux, et de ses rides faciales.

Depuis la moitié du 20ième siècle, plus de 80 pays ont eu une femme à leur tête. Les USA n’en font pas partie. Et quand ce sera le cas, la nouvelle présidente doit s’attendre à être affublée d’une multitude d’épithètes négatives, contrairement à ses prédécesseurs masculins…

 Crédibilité des femmes

En 1991, le président George H.W. Bush a nommé monsieur Clarence Thomas afin de siéger à la Cour Suprême des États-Unis. Après l’audition de confirmation de Thomas devant le Sénat américain, la presse a dévoilé le contenu d’une entrevue accordée au FBI par madame Anita Hill, ancienne employée de Thomas. Elle y dévoile en détail le harcèlement sexuel constant de ce dernier envers elle. Puis Madame Hill fut appelée à témoigner devant le comité sénatorial. Enfin elle accepta de passer et réussit un test de polygraphe. Pour sa part, Thomas refusa de passer ce test et invoqua la discrimination basée sur la couleur de sa peau. Par un vote sénatorial très serré (52-48), la nomination de Thomas fut confirmée. À ce jour, Thomas est toujours l’un des neuf juges de la Cour Suprême des États-Unis…

En date d’aujourd’hui, près de 35 femmes accusent le comédien Bill Cosby de les avoir droguées et agressées sexuellement. Ces événements seraient survenus sur une période de plus de 40 ans. Ces femmes proviennent de divers horizons professionnels et ne se connaissent nullement. Parmi celles-ci, on compte notamment des actrices, mannequins, journalistes, avocates et infirmières. Mais à ce jour, Cosby n’a toujours pas été accusé devant une cour criminelle. Il a par contre réglé hors cour plusieurs actions civiles intentées contre lui par certaines présumées victimes. Le 21 janvier 2015, s’exprimant sur le scandale Cosby, l’ex-animateur de télévision Jay Leno, fort connu aux USA, déclara : «Je ne sais pas pourquoi il est si difficile de croire les femmes. Vous allez en Arabie Saoudite et vous avez besoin de deux femmes pour témoigner contre un homme. Ici aux USA, vous en avez besoin de 25»…

 

Lire
Au sujet de Vincent Allard (38 articles)

Vincent Allard est un avocat spécialisé en droit des affaires. Après avoir émigré aux États-Unis en 1999, il a fondé CorpoMax, qui offre des services de création de société aux USA et dépôt de marque aux USA. Le blog et le podcast CorpoMax lui permettent de partager son expérience américaine et celle de ses milliers de clients, généralement avec une touche d'humour. Il favorise un échange fructueux avec tous ses lecteurs et auditeurs.